Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19.08.2017

BÉZIERS - CORRIDA DE MIURA - DONT ACTE...

Suite à ma chronique "FERIA DE BÉZIERS - PEU D'INSTANTS DE BONHEUR POUR 120 BOUGIES" du 16/08/217, j'ai reçu, à juste titre, le courriel suivant : 

" Bonjour Hugues,

Je fais partie de votre liste de distribution depuis quelque temps et consulte régulièrement votre blog lotaureroge.canalblog.com, dont vous envoyez le lien à nombre de lecteurs par le biais de l'email ci-dessus.

Je suis par ailleurs membre de la banda Les Armagnacs qui a officié cette année et pour la troisième fois consécutive dans les arènes de Béziers.
Comme je vous l'ai signalé par message sur votre blog, nous sommes attristés d'avoir été mis en cause dans votre article "Feria de Béziers - Peu d'instants de bonheur pour 120 bougies" pour non respect du règlement.
En effet vous nous reprochez d'avoir sur le dernier taureau de la tarde démarré la musique sur demande du maestro et non de la présidence, ce qui est absolument faux.
Il est vrai que Jean-Baptiste s'est adressé directement à notre chef d'orchestre pour demander la musique, mais celui-ci a fait signe qu'il attendait le mouchoir de la présidence.
Le maestro s'est alors tourné vers le président de la corrida, sans plus de résultat, ce qui a provoqué quelques gestes d'énervement de sa part.
Sa série suivante a été sincère et appuyée, provoquant une bronca des spectateurs et le déploiement du mouchoir blanc par le président de la corrida.
Ce n'est qu'à ce moment précis que nous avons entamé "Ragon Falez", et qui a accompagné la fin de faena du maestro Bautista.

Votre blog étant suivi par beaucoup d'aficionados, je vous invite à plus de précision dans vos articles mettant en cause des tiers, quels qu'ils soient.

J'attire votre attention sur le sens constructif de ce mail. La tauromachie vivant actuellement des moments difficiles (nous l'avons encore vu avec l'affluence dans les arènes de Béziers), nous avons tout intérêt à nous soutenir les uns les autres, plutôt que de signaler des comportements négatifs, à fortiori à tort.
A vous lire de nouveau au fil des ferias de fin de saison.

Bien à vous,
Guillaume CASSAJUS "

****************************************************

Dans l'ambiance de cette muirada et de cette faena du Maestro Juan Bautista plusieurs personnes autour de moi ont cru aussi que la banda Les Armagnacs avait joué sans attendre le mouchoir blanc de la présidence... Ce n'était donc pas le cas. Dont acte, mais n'effaçant pas les gestes d'humeur et regretables du Maestro pour lequel par ailleurs j'ai beaucoup de sympathie...

Hugues Bousquet

18:54 | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.