Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14.01.2018

BITERROIS : Les voeux 2018 de la FCTB

DSC_0824

DSC_0828.JPGAu soir du Vendredi 12 janvier, Michel Bousquet président de l'Union Taurine Biteroisse accueillait au Musée taurin de Béziers Tierry Girard président de la Fédération des Clubs Taurins du Biterrois pour que celui-ci présente aux présidents des différents clubs taurins du Biterrois les voeux 2018 de la fédération.
C'est donc en présence de Robert Ménard maire de la ville, de Benoit d'Abbadie président de la Commission taurine extra-municipale, de Didier Bresson président de l'École taurine Béziers Méditerranée que Tierry Girard prononça l'allocution ci-dessous.
Le maire de Béziers notamment, affirmait une fois de plus, et pour que cela soit clair à tous, le soutien de la municipalité à la Tauromachie, tradition culturelle au centre de la feria. Feria 2018 qui - pour ses 50 ans - devra revêtir un caractère exceptionnel tant en contenu qu'en qualité aussi bien pour la composition des cartels des corridas, que pour les spectacles et animations...

"M. le Maire, M. Benoit d’Abbadie, mesdames et messieurs les élus, chers amis aficionados la Fédération des Clubs Taurins du Biterrois est heureuse de vous présenter ses meilleurs vœux pour l’année 2018.
Une année taurine riche en évènements vient de s’achever, des évènements parfois tragiques malheureusement. Malheureusement les cornes ont frappé et des familles se sont retrouvées dans la douleur. Cela nous amène à réfléchir sur notre passion, nous acceptons le danger, nous faisons tout pour éviter le drame, mais le risque devant un toro est toujours présent et cela va de pair avec la corrida. C’est l’essence même de cette philosophie : Si la corrida est un combat, ce n’est jamais un combat gagné d’avance. Pendant les dix minutes où le torero se retrouve seul devant la bête il n’a pour le protéger qu’un morceau de tissu rouge et les cinq minutes qu’il a passées dans la chapelle… c’est peu, il lui faut alors toute son expérience et toute sa finesse d’esprit pour ne pas s’envoler dans les airs, car le toro lui ne réfléchit pas, ce n’est pas Ferdinand le toro, ce n’est jamais Ferdinand ! C’est cela qui justifie la corrida, le fait que des gens hors du commun se transcendent, c’est cela qui enrichi notre passion, c’est cela qui montre notre respect sans limites de ce magnifique animal qu’est le toro de combat. C’est notre légitimité. En acceptant le danger et le risque calculés, nous pouvons dire haut et fort notre respect pour l’homme et notre immense amour pour le toro bravo.

FCTB 01 2018.JPG Riche en évènements, la temporada 2017 aura connu de grandes ferias en France et en Espagne, et si Béziers est passé à côté, les ferias toristes ont bien fonctionné en général, Vic et Céret notamment, et on entend maintenant résonner à nos oreilles de nouveaux noms, Emilio de Justo, Raso de Portillo Los Maños. Près de nous, la feria du novillo de Boujan nous aura apporté elle aussi son lot d’émotions, souhaitons lui bonne chance dans son esprit toriste, pour l’année 2018.
Cette année Béziers va fêter les cinquante ans de la feria créée en 1968 par M. Jules Faigt. La municipalité sous l’égide de MM. d’Abbadie et Christophe Burte nous prépare six jours de féria avec quatre corridas de toros et un grand spectacle tauromachique le lundi 13 août. Nos vœux les plus chers sont que 2018 efface de nos souvenirs le petit cru 2017, que des toreros biterrois entrent dans les cartels, que le public revienne aux arènes, que Dieu veuille bien que tout cela se fasse et que le temps le permette.

La Fédération des clubs se porte bien, souhaitons nous, nous aussi, une très bonne année, je vous convie maintenant aux agapes habituelles, bonne année à tous, bonnes corridas, bonnes tertulias, et des toros avec des pattes et des cornes !"

15:45 | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire