Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20.04.2017

HÉRAULT - RASSEMBLEMENT POUR LES LIBERTÉS ET LA DIVERSITÉ DES CULTURES

beziers,herault,occitane,esprit du sud34

charte 34 logo 34

« Après le Gers (Esprit du Sud 32) et les Bouches du Rhône (Esprit du Sud 13), les Landes, suite au Colloque organisé au Sénat en octobre 2016, une association Esprit du Sud 34 vient de se constituer dans l'Hérault avec à la Présidence d'honneur le professeur Philippe Maury du CHU de Montpellier.
Défendre les
différentes formes notamment de chasses, d'élevages, de pêches, des arts et pratiques de l’agriculture, de la viticulture, de la tauromachie, de la gastronomie...  tant qu’elles ne portent pas atteinte aux droits de l’homme, doivent être respectées et pouvoir se transmettre en toute liberté dans le département de l’Hérault.

Dans ce but "Esprit du Sud 34" organise un grand rassemblement pour l’Hérault le samedi 6 mai à partir de 10 heures devant le parvis du Théâtre municipal de Béziers durant lequel de nombreuses organisations professionnelles, culturelles et élus signeront la Charte « Esprit du Sud ».

Logos des premiers participants inscrits (contacts par "contacter l'auteur - colonne coté gauche) :

 chasseur 34 pecheur 34 pays d'oc bouvinnes lyre uctpr logo fede 2013

  manade margé Logo__ville_de_Bézierslogo_CA_Herault_RVB DOCUMENTS      honneur du vin  asso eleveurs

14:02 | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook | | | |

18.04.2017

BÉZIERS : 2 occasions POUR GABIN REHABI

21 04 Flyer Gabin

RABI SAM

 

19:30 | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook | | | |

14.04.2017

A PROPOS D'UN SONDAGE

 

Selon un sondage commandité par une association, 75% des français seraient opposés à la corrida, activité culturelle qui jouit d’une double légitimité: foncière par son enracinement, et juridique grâce à la constitutionnalité d’une disposition pénale qui entérine un fait justificatif de dérogation et une inscription à l’inventaire du PCI. Par ailleurs, une réalité culturelle n’est jamais assujettie aux résultats d’un sondage, sinon, les mesures d’audience Médiamétrie seraient fatales à la musique contemporaine et condamneraient les dépenses « inutiles » liées à l’existence de France-Culture…
Relevons toutefois qu’un sondage précédent, également commandité par des associations anti taurines et publié voici deux ans, affirmait que 90% des français étaient opposés à la corrida, ce qui dénoterait une progression spectaculaire de ceux qui y sont favorables. En outre, avec 25% d’opinions favorables supposées, la corrida jouit en France d’un score que tous les candidats à la présidentielle souhaiteraient réaliser, dans la mesure où il leur garantirait leur accession au second tour.

Mais si les sondages étaient fiables, Donald Trump ne serait pas président des USA, le BREXIT n’aurait pas eu lieu et messieurs Juppé et Vals se disputeraient aujourd’hui l’Élysée. Ce sondage n’est en fait qu’un écran de fumée destiné à masquer la réalité : tous les principaux candidats à l’élection présidentielle ont déclaré qu’ils étaient opposés à l’interdiction des corridas, et certains ont même dénoncé le harcèlement dont ils ont été la cible de la part des milieux anti taurins.
Les seuls candidats favorables à une interdiction des corridas sont madame Artaud et monsieur Poutou, crédités à eux deux de 3% par les sondages. Appliquée au débat politique, la logique totalitaire préconisée par l’association commanditaire du sondage contre la corrida, aboutirait donc logiquement, au nom du fait majoritaire, à la suppression de la liberté d’expression des minorités que ceux-ci représentent et dont 97% des français ne partagent pas les idées. Or, la Constitution, les Traités Européens et les Conventions internationales dont la France est signataire, garantissent au contraire la liberté et la diversité des expressions culturelles, surtout lorsque celles-ci sont minoritaires, afin d’éviter qu’une forme de globalisation de la pensée ne vienne appauvrir la richesse des terroirs français qui constituent le socle de la République.

Inscrite au Patrimoine Culturel Immatériel de la France et jouissant d’un statut légal entériné par le Conseil Constitutionnel, la corrida fait partie de l’identité des régions de tradition, dans lesquelles, sans subvention de l’État, des Régions ou des Départements, elle crée de nombreuses richesses grâce au public qui fréquente les arènes.

L’Union des Villes Taurines de France et l’Observatoire National des Cultures Taurines respectent les expressions contraires à la pratique culturelle qu’ils se sont donnés pour mission de transmettre, mais dénoncent avec fermeté les attaques discriminatoires qui sont portées à l’encontre de la communauté des aficionados, qui a le droit au respect.

18:39 | Lien permanent |  Imprimer |  Facebook | | | |